L'intégration au cas par cas

Portrait de pascale.pourrier

Pour réussir l'intégration d'une personne en situation de handicap au sein d'une entreprise, d'une équipe : il faut sensibiliser toujours et encore. Il faut communiquer toujours et encore. C'est dommage mais c'est ainsi que les choses avancent, mais doucement...

Aujourd'hui le regard sur le handicap a changé, les services ressources humaines ont une politique handicap définie et intègrent régulièrement des personnes en situation de handicap. On s'aperçoit que des personnes en situation de handicap ne restent pas dans l'entreprise. Pourquoi ?

Il faudrait se soucier de l'intégration au sein même de l'équipe, au quotidien et sécuriser le parcours professionnel du nouveau salarié.

Une intégration au cas par cas semble indispensable avec des temps d'échanges avec le collaborateur, son manager et une action de sensibilisation auprès de l'équipe accueillante.

Le handicap fait peur, il faut sensibiliser, expliquer et tout simplement communiquer.

Les compétences du candidat et les aménagements nécessaires sont à mettre au centre du dialogue.

Il sera ensuite nécessaire de refaire un point à un mois à six mois.

Pour cela il est possible de solliciter un intervenant extérieur permettant de libérer les recruteurs, aider le hiérarchique et pérenniser l'emploi.

L'intégration d'une personne en situation de handicap est la bonne occasion pour sensibiliser et fédérer une équipe.

Pascale Pourrier

Il y a 1 commentaire

L'idée d'un intervenant extérieur ou référent est assurément une bonne idée ! L'intégration dans les écoles d'un enfant porteur d'un handicap est facilité par la présence d'une auxiliaire de vie scolaire, mieux d'un enseignant référent (loi 2005) quand c'est possible ! Faut-il attendre que ces enfants arrivent dans le monde du travail pour accepter l'handicap dans les entreprises ? Nous sommes déjà si loin de cette loi 2005, des progrès existent mais il y a tant encore à faire !

Propulsé par Handi-cv.com
Conception et réalisation : Philippe Manaël