Halte aux clichés !!

Portrait de pascale.pourrier

Halte aux clichés. Un handicapé n'est pas forcément gentil. Il peut aussi être un con.

Et c'est Eric Molinié, le patron de la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité), lui-même handicapé, qui le dit, en citant une pub. Cet ancien analyste financier ne pratique pas la langue de bois. Il en profite pour fustiger les effets pervers du CV anonyme. Sur un ton plus personnel, il revient sur son premier entretien d'embauche. Il avait réussi à séduire le recruteur avec sa passion pour Mozart.

http://www.dailymotion.com/video/xi9icm_eric-molinie-un-handicape-peut-a...

Impression générale

Eric Molinié est le président de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde). Autant dire qu'en plus d'être assis sur un fauteuil roulant, il est également sur un siège éjectable. La Halde va disparaître cédant la place au Défenseur des droits, institution plus visible laquelle fera office de guichet unique des injustices, des discriminations et des inégalités. Eric Molinié le savait en s'installant à la Halde.

Peu importe, il le dit lui même, l'ambition n'est pas le moteur de sa carrière. Diplômé d'HEC, il a commencé à travailler debout, mais sa myopathie évolutive l'a vite installé dans un fauteuil. C'est donc assis qu'il a fait l'essentiel de sa carrière. Qu'est-ce que ça change de manager dans un fauteuil ? C'est un peu le sujet de notre entretien. La réponse s'impose non seulement dans ce que raconte Eric Molinié, qui croit au dialogue et à l'écoute, mais aussi dans ce que l'on éprouve à son contact : le sentiment d'avoir affaire à un sage, l'intuition que cet homme crée du lien et du consensus autour de lui.

Evidemment, ce charisme plein de bonté est aussi l'effet de notre regard sur l'homme en fauteuil. La compassion, Molinié l'évacue rapidement en évoquant cette publicité belge qui vous amusera beaucoup et en résumant les problèmes du handicap à des petits à-côtés contraignants.

Ces petits à-côtés, ce sont les petits efforts que salariés et entreprises doivent consentir pour mieux accueillir les collègues handicapés : ergonomie du poste de travail, ergonomie des espaces, facilités d'accès aux bâtiments. En retour, explique Molinié, le salarié handicapé fait généralement tout pour se faire oublier, être irréprochable. Assidu, bosseur, il ne compte pas ses heures et apporte sur le lieu de travail quelque chose d'assez indéfinissable, de l'ordre d'un « meilleur vivre ensemble ».

Côté discrimination, Molinié évoque le CV anonyme et l'on s'aperçoit qu'au lieu de réduire les discriminations, la technique semblerait les accentuer.D'après les premiers résultats des études sur le sujet, le CV anonyme peut s'avérer un couperet impitoyable dont les minorités feraient les frais.

Qu'en est-il enfin d'une éventuelle candidature au poste de Défenseur des droits ? C'est le Président qui décide dit-il mais s'il est nommé, il ne dira pas non.

Propulsé par Handi-cv.com
Conception et réalisation : Philippe Manaël