Emploi et Handicap, faut-il se faire connaître ?

Portrait de pascale.pourrier

C'est-à-dire, si mon handicap ne se voit pas, puis-je en parler lors d'un recrutement ou lorsque je suis en poste ?

C'est une question qui soulève des nombreux débats et les avis sont partagés. Je pense qu'il est important de banaliser le regard qui est porté sur le handicap et surtout de le faire évoluer.

Le terme « handicap » souffre de nombreux préjugés et en même temps les entreprises sont en recherche de compétences et de personnes ayant une reconnaissance de handicap.

Je me permets de vous livrer conseils pratico-pratiques lorsque l'on postule pour un emploi.

Tout d'abord, comme pour toutes démarches de recherche d'emploi, il est intéressant de regarder le site Internet de l'entreprise et rechercher s'il est indiqué un engagement handicap ou une ouverture.

Sur son CV, on peut noter « RQTH » au lieu de travailleur handicapé (les initiés comprendront, les autres ??). C'est discret et l'information est donnée.

Dans le paragraphe « loisirs ou hobbies », on peut noter « handisport » (même si ce n'est pas tout à fait exact, ça donne une piste au recruteur).

Je défends l'idée que l'on ne doit pas cacher sa situation de handicap mais il me parait essentiel de mettre en avant ses atouts, sa compétence, sa force de proposition et sa richesse.

Il faut bien sûr parler de son handicap, lorsque l'on y est invité. Etre positif, indiquer les contraintes éventuelles, les aménagements ou équipements nécessaires.

Lorsque l'on est en poste, je défends également l'idée qu'il faut en parler et faire les démarches de reconnaissance de handicap. Il y a de nombreux avantages matériels et humains.

Enfin, ce que je conseille aux personnes concernées quand la question est abordée durant l'entretien, de rassurer l'entreprise, qu'elle puisse se dire qu'il n'y aura pas de problème, ni de répercussions sur le travail au quotidien.

Insistez et démontrez que vous avez la compétence pour ce poste.

Pour le handicap on peut répondre, par exemple « plus que des éléments sur la nature du handicap, qui ne me paraissent pas pertinents : je peux vous assurer que cela n'entraine aucune incidence sur le travail quotidien, hormis parfois une fatigabilité que j'arrive à gérer ».

La question reste néanmoins complexe.

Propulsé par Handi-cv.com
Conception et réalisation : Philippe Manaël